2 mois de confinement pour Hanaa, pôle comptabilité et audit

Cela fait presque 2 mois mois que toute l'équipe d'Analys est en télétravail. 
Les clients ne pâtissent donc pas du confinement de l'équipe.
 Mais comment le vit l'équipe ?

Aujourd'hui, c'est Hanna Bahraoui, du pôle comptabilité et audit qui a la parole

Travail, peinture et courses ; voilà comment je passe mes jours de confinement.


J’ai commencé le télétravail le 17 mars à la demande de Jean-Philippe Bochnakian, soucieux des intérêts de ses collaborateurs suite à la propagation de l’épidémie du covid19. Au début, tout était nouveau pour moi comme je n’ai jamais utilisé le télétravail et j’ai essayé de m’adapter aux nouvelles conditions. 

Pour le travail, Jean-Philippe Bochnakian m’a souvent encouragé. J’étais accompagnée par l’ensemble de mes collègues en général et par Hervé en particulier, et ce, tout au long de la période de confinement. 
Toute l’équipe a fait preuve de solidarité aussi bien en interne (entre les collaborateurs) et qu’en externe, notamment avec les clients : en mobilisant tous les moyens pour répondre à leurs besoins et en leur accordant aussi bien le temps, les bonnes informations et les bons conseils aux bons moments.

Durant cette période de confinement, j’ai essayé d’améliorer mes capacités de travail en autonomie et d’organiser mon temps. Il est vrai que le confinement nous a privés de sortir de chez nous... sauf qu’au fil du temps, je me suis rendu compte qu’il y a d’autres activités que l’on peut faire même quand on se trouve seul. J’ai choisi la peinture comme moyen de divertissement.
De plus, ce confinement était pour moi une occasion pour faire un bilan personnel ; de comparer ce que j’ai prévu de faire, ce que j’ai fait réellement et ainsi me projeter dans le futur en définissant un nouveau projet pour les années à venir.

Finalement, je peux dire que j’étais triste quand j’entendais que le nombre des morts augmentait, non seulement en France, mais aussi dans le monde entier.
Cependant, je préfère voir la moitié pleine du verre et dire que cette période était pour nous tous une chance pour se développer et valoriser les choses dont on dispose.