Prêts aux entreprises :
où en est-on le 26 mars?

Il existe de nombreuses sources de financement pour faire face à la crise du Coronavirus.
En fait, elles commencent juste à se dessiner, car elles ont souvent tributaires de dispositions législatives et de mises en place régionales.

Nous avons essayé de faire un début d’inventaire avec une approche pratique. Nous émettons cependant certaines réserves compte-tenu de l’évolution journalière de l’information, de la qualité de chacun des interlocuteurs et des spécificités de chaque entreprise et de chaque secteur.

Le prêt de 25% du chiffre d’affaires garanti par l’état 
Si l’équilibre de votre trésorerie est fragilisé, vous pouvez solliciter cette nouvelle mesure de soutien et en faire la demande dès le 25 mars et jusqu’à la fin de l'année 2020. 

Les caractéristiques de ce prêt - garanti par l’État à hauteur de 90 % pour les entreprises ayant moins de 5 000 salariés et dont le chiffre d’affaires est inférieur à 1,5 milliard d’euros, et à hauteur de 70 % à 80 % au-delà de ces seuils sont :
• un montant pouvant aller jusqu’à 25% de votre chiffre d’affaires HT en 2019,
• une franchise de remboursement pendant un an,
• à votre choix, un remboursement au bout d’un an ou un amortissement sur une à cinq années supplémentaires,• des conditions à prix coûtant, sans frais de dossier. 

Pour bénéficier de ce nouveau dispositif,
• Contactez votre conseiller pour solliciter le prêt et en déterminer le montant souhaité.
• Après avoir obtenu un pré-accord de sa PART pour un prêt d’un montant donné et répondant à l’ensemble des conditions d’éligibilité du dispositif, l’entreprise doit obtenir une attestation de demande Prêt Garanti d'État avec un numéro unique auprès de Bpifrance en renseignant les informations utiles. Ceci se fait sur le site BPIfrance en cliquant sur « Attestation du Prêt garanti d’Etat »
• Muni de ce numéro, recontactez votre conseiller pour la mise en place du prêt. Votre banque exigera cette attestation avant de valider définitivement le financement de l’entreprise et de mettre les fonds à disposition.
• Votre conseiller devra alors vous contacter dans les meilleurs délais le contrat de prêt pour signature. 

Le cadre juridique du « prêt garanti par l’État » est depuis ce 24 mars opérationnel. Il a été conçu, discuté, voté et, enfin, publié en un temps record.
Sur le plan technique, Bpi france est parvenue à développer en soixante-douze heures la plateforme nécessaire à la gestion la plus fluide possible de ce dispositif massif.
Mais son succès dépend aussi d’autres facteurs. D’abord, que les banques soient bien au rendez-vous, car ce sont elles qui consentent des crédits et pas l’État ; ne nous y trompons pas. Ensuite, et c’est là l’essentiel, que les entreprises soient demandeuses. Cela suppose, d’une part, que, bien qu’actuellement largement privées d’activité, elles parviennent à survivre à cette période de confinement, puis, d’autre part, une fois que le confinement aura pris fin, qu’elles se projettent avec optimisme dans l’avenir. 

Nous sommes là :
• Si votre banquier ne répond pas,

• Si vous avez besoin d’aides sur le site BPI France,

• Pour déterminer vos besoins ,

• Pour vous communiquer les informations utiles


D’autre part, il existe d’autres prêts directement auprès de la BPI dont les contours sont actuellement un peu flous. Il s’agit de prêts de soutien à la trésorerie. Pour ces prêts, il faut manifestement instruire un dossier le site internet de la BPI (là où il est écrit « Demande en ligne).En fait, une fois le dossier rempli, la BPI instruirait le dossier directement, en choisissant le type de financement adéquat,  soit en apportant les financements, soit en contactant vos banquiers….


Les deux prêts concernés sont :

  Le prêt rebond (avec l’aide des régions)
Les entreprises éligibles sont des PME ayant 12 mois d’activité minimum sur tous secteurs d’activité, sauf exclusions (les SCI, les entreprises d’intermédiation financière, les entreprises de promotion et de locations immobilières, les entreprises agricoles ayant un CA inférieur à 750 000€)

Le Prêt Rebond est conçu pour financer :
• les besoins de trésorerie liés à la situation conjoncturelle ;
• l’augmentation du besoin en fonds de roulement ;
• les investissements immatériels : coûts de mise aux normes (environnement, sécurité), recrutement et, frais de prospection, … ;
• les investissements corporels à faible valeur de gage : matériel conçu/réalisé par l’entreprise pour ses besoins propres, matériel informatique...

Ce prêt est fait en accord avec le régions. Le montant prêté varie de 10 000 à 300 000 euros selon les Régions.
Aucune garantie sur les actifs de la société ou de son dirigeant. La durée d’amortissement est de 7 ans avec un différé d’amortissement en capital de 2 ans.
Le taux fixe n’est pas encore défini.
Actuellement, la Région Auvergne Rhône Alpes serait en train de prendre les dernières dispositions pour aide au financement.


  Le prêt atout
Le prêt Atout est un prêt qui va de 10.000 € jusqu’à 5M€ pour les PME, 30M€ pour les ETI, octroyé sur une durée de 3 à 5 ans avec un différé d’amortissement.
Les entreprises éligibles sont les même que pour le prêt rebond.
Il n’y a pas de garantie du dirigeant.Nous restons à votre disposition.